Opération tranquillité seniors

Seniors, pour votre sécurité, ayez les bons réflexes !

Opération tranquilité séniors - Agrandir l'image, .JPG 252Ko (fenêtre modale)

Les seniors étant trop souvent les victimes de la lâcheté et de la ruse de certains agresseurs, vous trouverez ci-dessous quelques conseils pratiques.

Des règles simples de vie en société permettent de se prémunir contre les actes malveillants.

Les collectivités locales, les partenaires associatifs mais aussi les policiers et les gendarmes sont vos interlocuteurs privilégiés. N'hésitez pas à leur faire part des situations qui vous semblent inhabituelles. Ils sont là pour vous écouter, vous conseiller et vous aider.

L'isolement est un facteur d'insécurité. Adhérez à la vie locale et associative de votre commune. Rencontrez d'autres personnes susceptibles de vous assister dans vos démarches quotidiennes.

Les bons gestes lorsque vous êtes chez vous

Des gestes simples

Garder le contact avec des personnes qui pourraient vous aider en cas de difficulté est important :

  • pensez à garder à proximité de votre téléphone les numéros d’appel utiles ; vous pouvez également les mémoriser dans votre téléphone ;
  • la nuit, un téléphone installé près de votre lit vous évitera des déplacements inutiles (gardez à votre portée une lampe de poche) ;
  • il existe des sociétés de téléassistance, n’hésitez pas à faire appel à leurs services pour vous aider.

Signalez au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d’un cambriolage.

Se protéger des cambriolages

La dissuasion des cambrioleurs commence par une bonne protection de votre domicile :

  • équipez votre porte d’un système de fermeture fiable, d’un viseur optique, d’un entrebâilleur ;
  • installez des équipements techniques adaptés (volets, grilles, éclairage automatique intérieur/extérieur, alarmes ou protection électronique…). Demandez conseil à un spécialiste ;
  • changez les serrures lorsque vous emménagez ou lorsque vous perdez vos clés.

Utilisez efficacement les équipements de protection :

  • la porte d’entrée est utile si elle est fermée à double tour, même lorsque vous êtes chez vous ;
  • ne laissez pas une clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée ;
  •  de nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique ;
  •  ne laissez jamais vos clés sous le paillasson, dans la boîte à lettres, dans le pot de fleurs… confiez-les à une personne de confiance ;
  • ne laissez pas traîner dans le jardin une échelle, des outils, un échafaudage…

L’absence de renseignements handicape les malfaiteurs :

  • n’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés ;
  • sur votre boîte à lettres ou votre porte, ne précisez que votre nom sans faire mention du prénom. De même, il n’est pas utile de préciser les mentions "veuf" pour les hommes, "madame", "mademoiselle" ou "veuve" pour les femmes.

Placez en lieu sûr et éloigné des accès, vos bijoux, carte bancaire, sac à main, clés de voiture et ne laissez pas d’objets de valeur qui soient visibles à travers les fenêtres. Attention, les piles de linge sont les cachettes les plus connues !

Photographiez vos objets de valeur pour faciliter les recherches. Notez le numéro de série et la référence des matériels, conservez vos factures ou expertises pour les objets de très grande valeur.

En cas d'absence durable

  • Avisez vos voisins ou le gardien de votre résidence.
  • Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance : une boîte à lettres débordant de plis révèle une longue absence.
  • Votre domicile doit paraître habité, demandez que l’on ouvre régulièrement les volets le matin.
  • Créez l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio…
  • Ne laissez pas de message sur votre répondeur téléphonique qui indiquerait la durée de votre absence. Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou une autre ligne.
  • Dans le cadre des opérations "Tranquillité vacances" organisées durant les vacances scolaires, signalez votre absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ; des patrouilles seront organisées pour surveiller votre domicile.

En cas de cambriolage

  • Ne touchez à rien !
  • De chez un voisin, prévenez immédiatement par téléphone le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie.
  • Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques inconsidérés ; privilégiez le recueil d’éléments d’identification (véhicule, langage, vêtements…).
  • Avant l’arrivée de la police ou de la gendarmerie, protégez les traces et indices à l’intérieur comme à l’extérieur :
    - ne touchez à aucun objet, porte ou fenêtre ;
    - interdisez l’accès des lieux à toute personne, sauf en cas de nécessité.
  • Déposez plainte au commissariat ou à la brigade de votre choix. Munissez-vous d’une pièce d’identité.
  • Faites opposition auprès de votre banque pour vos chéquiers et cartes de crédit dérobés.
  • Déclarez le vol à votre assureur.

Se prémunir contre le vol à la fausse qualité

Se prémunir contre le vol à la fausse qualité - Agrandir l'image, .JPG 55Ko (fenêtre modale)
  • Si une personne se présente à l’interphone ou frappe à votre porte, utilisez le viseur optique et l’entrebâilleur.
  • Soyez vigilant lorsque des employés du gaz, de l’électricité, de la poste, des opérateurs pour des lignes internet ou téléphoniques, des policiers ou gendarmes se présentent chez vous. Même si la personne est en uniforme, demandez-lui de présenter une carte professionnelle, un ordre de mission ou un justificatif d’intervention. Si vous avez un doute, ne la laissez pas entrer.
  • Vous pouvez lui proposer un autre rendez-vous afin de vous laisser le temps de procéder aux vérifications nécessaires.
  • Si vous effectuez un contre-appel, utilisez les numéros de téléphone que vous avez en votre possession (figurant généralement sur les avis d’échéance et les factures) et non pas ceux donnés par la personne qui se présente ou vous appelle.
  • Si vous faites entrer une personne chez vous, essayez de solliciter la présence d’un voisin. Accompagnez-la dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile.
  • Ne divulguez en aucun cas l’endroit où vous cachez vos bijoux, votre argent ou tout autre objet de valeur.
  • Ne vous laissez pas abuser en signant un papier dont le sens ou la portée ne vous semblent pas clairs. Sachez que pour tout démarchage à domicile, vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours.

Retour en haut de la page