Théâtre

Anna Karénine

  • Du , au

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

La première adaptation théâtrale en France du roman de Tolstoï ! Une équipe de jeunes comédiens quasi tous issus du Conservatoire National Supérieur d’Art dramatique ; et parmi eux Golshifteh Farahani dans le rôle d’Anna, que l’Apollo nous a révélée à plusieurs reprises… Elle est actuellement à l'affiche du film "Paterson" de Jim Jarmusch.

Créé mi-mai 2016 à la Cartoucherie de Vincennes, nous nous Aventurons en votre compagnie.

Le Domaine George Sand est désormais jumelé avec la Maison de Tolstoï à Moscou...

« Notre adaptation est centrée sur la question de l’émancipation des femmes telle qu’elle se dégage du destin conjugal d’Anna Karénine, Kitty Chtcherbatski et Daria Alexandrovna : chacune incarne une problématique propre à l’âge du couple. Anna Karénine fait le choix de vivre sa passion, libre et déterminée. Elle ne peut plus voir son enfant, est bannie de la haute aristocratie. Tolstoï écrit : "Anna Karénine ressemble à la lueur d’un incendie au milieu d’une nuit sombre." C’est un roman sur la survie, […] celle de toute une société, ou même de ce monde de la fin du XIXe qui connaît l’essor industriel et la naissance du capitalisme, mais aussi les mouvements contestataires et nihilistes qui portent en germe la question de la méritocratie, notion si sensible pour ma génération. Léon Tolstoï glorifie le monde de la campagne, en lecteur assidu de Rousseau, et promeut l’éducation des masses comme levier de progrès pour lutter contre l’ignorance.

Nous pousserons le plus loin possible les scènes de "passion amoureuse", de manière à faire jaillir la vitalité et la pulsation de l’œuvre romanesque ; mais nous n’oublierons pas l’espérance progressiste du père fondateur de la littérature russe. Dans notre période si troublée, où des populations entières versent dans l’obscurantisme, la peur et la paranoïa, nous continuons à penser, comme le personnage de Lévine, que la raison, l’éducation, les sciences, le savoir, l’histoire, peuvent légitimement supplanter la seule émotion, les croyances, les préjugés, les superstitions, le fatalisme, la loi du talion. Et fonder une projet de libération humaine. »

[Gaëtan Vassart]

Retour en haut de la page