Théâtre

Bovary

  • Du , au

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

Déjà montée en portugais en 2014 à Lisbonne, cette pièce lumineuse dans laquelle le procès de Gustave Flaubert pour « attentat à la morale » sert de point de départ à une adaptation théâtrale du chef-d’œuvre du roman français du XIXe siècle, a été créée à nouveau en français en avril 2016 au Théâtre de la Bastille. Pour Tiago Rodrigues, avec cette reprise, « il s’agit de revisiter Madame Bovary de l’intérieur » avec une distribution de comédiens français…

Bovary mêle les procès-verbaux des audiences du procès, la correspondance de Flaubert et certaines séquences du roman. Plus que mise en scène, l’œuvre littéraire finit par être « convoquée » sur scène, pour un débat sur l’immunité de l’art et les limites de la pensée légale appliquée aux utopies artistiques. Dans une Europe en crise, une Europe dont les valeurs fondamentales sont en jeu et où les risques de régressions civilisationnelles sont réels, il convient de se demander jusqu’à quel point l’art peut à nouveau, comme en 1856, repousser les limites de la tolérance, de la vie publique et de la liberté. Débat idéologique bien sûr.

Mais ce spectacle est aussi un débat de langages. L’enchevêtrement des discours d’avocats, de la voix de l’auteur et des répliques des personnages, c’est également l’enchevêtrement du langage légal, du langage intime et du langage artistique. Emma Bovary se trouve sur le banc des accusés à côté de Flaubert, tout comme ce dernier se trouve à côté d’elle dans ses amours clandestines.

Dans cette Babel de langues et de documents, toujours à la frontière entre vie publique et vie privée, entre réalité et fiction, Tiago Rodrigues se lance à la recherche de ce que Flaubert appelait lui-même « le mot juste ».

Retour en haut de la page