Danse

D'après une histoire vraie

  • Le à

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

de Christian Rizzo - ICI — CCN Montpellier / Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Durée : 1h10 - Tout public - tarifs : de 3 à 23€

Une plongée en apnée au cours de laquelle la pression monte et les sens s'affûtent. Ici, place au plaisir et à l'explosion physique ! Le chorégraphe-plasticien Christian Rizzo retrouve le désir du mouvement et de la composition chorégraphique. Sur un plateau dépouillé, une communauté d'hommes se réunit pour un rituel ancestral et moderne à la fois. Au son de deux batteries, ils vont dessiner un parcours de danse puisant dans les folklores du bassin méditerranéen. D'après une histoire vraie est une mécanique de précision et un ouvrage ciselé et sensible. Rizzo invente une danse hybride percutante. Les réminiscences de danses traditionnelles se mêlent au rock tribal pour créer un spectacle hyper-contemporain et jouissif !

« En 2004, à Istanbul.

À quelques minutes de la fin d'un spectacle auquel j'assiste, surgit comme de nulle part une bande d'hommes qui exécute une danse folklorique très courte et disparaît aussitôt.

Une émotion profonde, presque archaïque, m’envahit.

Était-ce leur danse ou le vide laissé par leur disparition qui m’a bouleversé ?

Bien que floue, cette sensation est restée depuis ancrée en moi.

Le point de départ de ce nouveau projet est la réminiscence ou plutôt la recherche de ce que ce souvenir a déposé en moi.

Je n’éprouve pas d’intérêt à recréer une danse préexistante, mais plutôt à comprendre pourquoi j'ai éprouvé une telle empathie à la fois pour ce moment précis et pour cette danse et comment cet impact est encore aujourd'hui vibratoire.

Il s'agirait donc de remonter le cours de ma mémoire pour inventer le socle d'une écriture abstraite où de possibles bribes fictionnelles viendraient se loger en creux.

Accompagné de huit danseurs et de deux musiciens, je cherche un espace où le mouvement et sa relation à la musique se jouent des catégories "populaires" et "contemporaines". J’imagine une danse prenant appui sur des souvenirs de pratiques folkloriques qui viendrait frictionner avec mon goût pour la chute et le toucher, permettant à chacun de tenir grâce à la présence de l’autre, à son contact immédiat.

Partie intégrante du projet, j’ai confié l’écriture musicale (et son interprétation en live) aux batteurs/compositeurs Didier Ambact et King Q4. Deux batteries donc, aux confins de rythmiques tribales et sonorités rock psychédélique. »

[Christian Rizzo, juin 2013]

Retour en haut de la page