Concert

Doolin' (Festival DARC)

  • Le à

Adresse :
Place Voltaire 36000 Châteauroux

Doolin’: le groupe qui a réussi le pari fou de mélanger musique celtique et musique pop. Ces Toulousains révolutionnent la musique Irlandaise, à travers des sons mêlant influences traditionnelles, pop et folk.
C’est en parcourant les quatre coins du monde pour partager leur musique, que le groupe a su créer sa notoriété tant auprès des médias (RTL, LCI, Le Parisien, Alcaline…) qu’auprès du public (Allemagne, Irlande, Angleterre…)
Pour l’enregistrement de son 4e album studio, Doolin’ s’est offert le voyage jusqu’à Nashville (Tennessee) auprès du grand John Doyle et avec de nombreux invités tels que les banjoïstes de renom Alison Brown (4 Grammy Awards) et Mary Shannon ou encore la rappeuse américaine Taron Benson (Anakronic).
Voyager avec Doolin’ vous plonge dans un univers atypique, qui brise les frontières des genres depuis plus de 10 ans.

C’est il y a maintenant dix ans que le groupe Doolin’ a emprunté son nom à un village de pêcheurs irlandais qui incarne le paradis musical des passionnés de Jigs et de Reels.

C’est lors des Rencontres Musicales Irlandaises de Tocane que les frères Besse et Fournel se rencontrent pour la première fois par l’intermédiaire de leur ami Guilhem Cavaillé et que l’aventure musicale démarre pour le groupe. Le son de Doolin’ s’inspire du jazz, du rock, du funk, de la chanson voire du hip-hop mais leur influence principale est bien évidemment l’Irlande. Parrainés par le grand flûtiste et musicologue Desi Wilkinson dès leur premier album, ils ont su faire leurs preuves à travers leurs concerts acclamés, leurs collaborations prestigieuses telles que Alison Brown ou Taron Benson et leurs récompenses obtenues lors de compétitions instrumentistes. En 2006, Jacob obtient la mention spéciale du Jury pour son jeu de tin whistle au All-Ireland Fleadh et l’année suivante, son frère est sacré vice-champion d’Irlande de bodhrán.

La décennie du groupe coïncide avec les 170 ans de la grande famine qui toucha l’Irlande au milieu du 19e siècle. Elle a entrainé unlarge exode vers les États-Unis durant lequel la musique devint lequotidien de ses familles irlandaises mêlant peu à peu à leurs traditions celles de ce nouveau continent telles que le Bluegrass ou la Country. Ils rendent hommage à ce mouvement transatlantiqueà travers leur musique et se sont engagés auprès de la Fondation Grameen CA pour soutenir des projets de développement agricole en Afrique en reversant 10% des recettes des ventes de leur dernier album.

Soirée gratuite.
1e à 20h45 : Léon Newars

Retour en haut de la page