Exposition

Jacques Commarmond : La métamorphose du succube

  • Du à , au à

Adresse :
Musée-hôtel Bertrand
2 rue Descente des Cordeliers
36000 Châteauroux

Sculptures en résine époxy.

" Ne voir que ce qui est beau "

Jacques Commarmond, chirurgien du rachis à Châteauroux, a toujours été guidé par cet aphorisme, démarche épicurienne qui a déterminé ses choix artistiques depuis 1976, date à partir de laquelle il a vraiment commencé à peindre.

Depuis 2010, il utilise la résine époxy qu’il applique directement à l'horizontale sur un panneau avec un couteau comme sur une palette.

Cette technique originale, l’amène à choisir des motifs simples ou délibérément simplifiés de façon à n'utiliser que 4 à 8 couleurs ou tons différents, les migrations des pigments lors de la polymérisation se chargeant de rendre l'image plus complexe et intéressante, elle est souvent luxueuse à la manière d'une laque inaltérable.

Ce procédé a directement influencé son style actuel.

Inspiré par les estampes japonaises, de Sumi-e, cette technique l'a parfois conduit à un certain minimalisme.

En devenant plus ambitieux Jacques Commarmond a pris comme modèle des sculptures grecques classiques ou hellénistiques, des sculptures romaines, renaissance et même leurs avatars néoclassiques du 19ème siècle.

C'est ainsi qu’il a réalisé des portraits comme ceux d’Alexandre, Caracalla, Condé...

Une trentaine de ses œuvres seront exposées dans les salles lapidaires du musée Bertrand.

En savoir plus sur Jacques Commarmond...

Entrée gratuite.

Retour en haut de la page