Théâtre

Modèle(s) en Arène

  • Du à , au à

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

Dans cette autofiction née d'un long poème parlé/chanté, l'actrice, seule en scène, interroge son métier de comédienne avec la complicité de Joël Jouanneau. De l'excitation enfantine de l'expérience initiatique à l'épuisement des tournées interminables, une traversée de l'intime qui entremêle le réel et la fiction et réaffirme le droit de jouer, de se perdre ou de rêver. Un spectacle répété et créé à Châteauroux, par une comédienne "amie" de la maison, déjà invitée à deux reprises.

L’ENFANCE DE L’ART

Ce chant, c’est comme être au cœur d’un volcan /Je crois que je pourrais continuer / Sans fin.

Chaque fois plus difficile pour moi d’en sortir / Plus difficile oui de parler ensuite.

C’est là peut-être ce que je cherche : ce chant / Toutes ces années / Cherchais.

Je crois / Sans le savoir / Cherche encore.

Il dit, non, traduit ce cri qui m’étouffait.

Mon cri / Ce cri muet qui m’étouffait / M’étouffe encore.

(Gwenaëlle David)

Distribution

Conception et interprétation Gwenaëlle David - Collaboration artistique Joël Jouanneau - Lumières et régie générale Juliette Gutin

Production Cie Héros-Limite

Coproduction Équinoxe, Scène nationale de Châteauroux

Gwenaëlle David

Originaire de l'île d'Arz, elle fait ses débuts au cinéma dans Chouans de Philippe de Broca, où elle joue Sophie Marceau enfant. Après des études au Conservatoire de région de Rennes et une licence de Théâtre (Paris 3), elle intègre en 1999 le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, où elle recontre l'écrivain de théâtre Joël Jouanneau. Celui-ci est d'abord son professeur, puis son metteur en scène dans Dickie, un Richard III d'après Shakespeare et Variations-Crimp.

Elle travaille ensuite avec Vincent Macaigne dans Friche 22.66 et Requiem 3 aux Ateliers Berthier / Odéon Théâtre de l'Europe ; avec Jeanne Champagne dans George Sand, une femme en politique (coproduit avec Equinoxe), Antigone de Brecht, et enfin Debout dans la mer, un monologue d'après Racleurs d'océans d'Anita Conti (également coproduit par Equinoxe). Plus récemment, elle joue sous la direction de Frédérique Minguant dans Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, Hôtel Palestine de Falk Richter, Une chambre à soi de Virginia Woolf (Domaine George Sand à Nohant, 2014).

En 2016, elle participera à la création de L'Abattage rituel de George Mastromas de Dennis Kelly, mis en scène par Chloé Dabert / Cie Héros-Limite.

Depuis l'obtention de son diplôme d'Etat de théâtre en 2010, elle mène parallèlement à son parcours artistique des actions de formation dans les établissements scolaires de l'Indre à l'initiative d'Equinoxe (cette année avec les élèves de l'option théâtre du lycée Jean Giraudoux de Châteauroux).

Retour en haut de la page