Théâtre

Nobody

  • Du , au

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

Voici un objet artistique passionnant sur les dérives managériales et la déshumanisation du travail tertiaire. Jean Personne est consultant en restructuration d'entreprises. Avec ses collègues de bureau, il mesure la rentabilité des sociétés clientes et dégraisse, repositionne, réoriente, allège et « fluidifie »... Cet univers professionnel, Cyril Teste a choisi de nous le montrer simultanément derrière une vitre et sur un grand écran.

Derrière la vitre, le public découvre un « open space » à la propreté clinique : des bureaux, des chaises, des ordinateurs et les salariés de cette entreprise, tous la trentaine, femmes en tailleur-talons hauts, hommes en costumes sombres (merci agnès b.)... Ils sont ainsi une douzaine de jeunes cadres spécialistes de l'économie financière à s'agiter dans ce « bocal » ; Jean est le seul dont les pensées nous parviennent en voix off : elles expriment une profonde solitude, la pression permanente du résultat, l'imminence du burn-out, l'impossibilité d'une pensée critique, l'adhésion totale aux objectifs de l'entreprise jusqu'à la négation de soi, la réduction progressive de la vie privée, le naufrage de la vie familiale...

Sur l'écran géant, en noir et blanc, Cyril Teste projette la mise en abyme d'un univers où chacun surveille l'activité de l'autre. La caméra révèle les rouages d'une mécanique implacable, dévoile les espaces privés (ascenseur, toilettes...), débusque les conduites plus ou moins licites, surprend les étreintes furtives… La réalisation technique est éblouissante de précision. Immergé dans un dispositif cinématographique en temps réel et à vue, le spectateur assiste dans le même mouvement à la projection du film et à sa réalisation. Entre documentaire et fiction, Nobody dénonce avec lucidité – et parfois avec un humour grinçant – la violence sourde d'un système qui infiltre nos structures intimes.

Rarement comme avec Nobody on aura eu le sentiment de la parfaite adéquation de la forme et du fond...

Retour en haut de la page