Théâtre

Tartuffe ou l'Imposteur

  • Du à , au

Adresse :
Équinoxe scène nationale
Avenue Charles-de-Gaulle
36000 Châteauroux

Mise en scène Benoît Lambert
Jeudi 28 Avril à 20h00 - Vendredi 29 Avril à 20h30
Durée : 2h - à partir de 15 ans - tarifs : 3 à 23€

Dans le sillage de Louis Jouvet et Pierre Debauche, une relecture passionnante de la pièce de Molière dans laquelle le dévot inquiétant s’efface derrière l’escroc irrésistible… Benoît Lambert a réuni une formidable équipe de comédiens (Marc Berman en Orgon, Martine Schambacher en Dorine, Emmanuel Vérité en Tartuffe…) qui incarnent à merveille la verve de Molière. C’est du grand théâtre !

Présentation

Benoît Lambert a déjà été accueilli à plusieurs reprises à Équinoxe : avec une mise en scène du Misanthrope de Molière en novembre 2007, avec le diptyque Massera We are la France (mai 2009) - We are l’Europe (janvier 2010), avec le diptyque Musset Enfants du siècle (janvier 2011)…

Orgon, chef d’une famille de la haute bourgeoisie, rencontre un jour à l’église un jeune homme pauvre dont la piété le touche immédiatement. Bientôt il l’invite chez lui, en fait son ami et son confident. Mais le jeune homme est un imposteur habile, bien décidé à tirer le plus grand profit possible de la crédulité et de la dévotion de son hôte. Après avoir abusé le père, Tartuffe ambitionne désormais d’épouser la fille, de capter l’héritage du fils et de séduire l’épouse… Seule la servante Dorine semble échapper à son emprise et, clairvoyante, être en mesure de se défendre…

Voici une passionnante relecture du personnage de Tartuffe. L’histoire du théâtre a fait jusqu’ici de l’œuvre de Molière une pièce anticléricale, et de Tartuffeun directeur de conscience qui cherche à imposer sa dévotion fanatique à Orgon et à sa famille afin de la mettre en « coupe réglée ».

La mise en scène de Benoît Lambert rompt avec cette tradition qui a fait de la comédie de Molière un symbole du combat contre l’hypocrisie religieuse. Ici, Tartuffe devient un imposteur sympathique, séducteur et roublard, une crapule charmante dont l’entreprise malhonnête prend des allures de revanche de classe. On ne peut s’empêcher de penser aux escrocs qui ont récemment fait les choux gras des médias : Christophe Rocancourt ou François-Marie Banier…

Retour en haut de la page