Place Sainte-Hélène et ses abords, le Vieux Châteauroux retrouve son éclat

Dans le cadre du grand programme Cœur d’Agglomération, la Ville poursuit le programme de réaménagement du Vieux Châteauroux. Après l’entrée ouest de la cité castelroussine, des travaux d’aménagement et d’embellissement commencent place Sainte-Hélène et dans ses abords (rue Alain-Fournier et ruelle Basse).

Situés dans le périmètre classé "Site patrimonial remarquable", les travaux ont fait l'objet de concertations avec l'Architecte des bâtiments de France.

Un patrimoine historique remarquable sous-estimé

Rue Alain-Fournier, difficile cohabitation des piétons et des voitures

Actuellement la rue Alain-Fournier est une voie ouverte à la circulation générale en double sens. La chaussée mesure de 4 à 5,50 mètres de large et elle est revêtue d'un enrobé. Elle supporte un trafic routier de l'ordre de 2 000 véhicules par jour dans le sens rue de l'Indre vers la place Sainte-Hélène. Au pied du couvent des Cordeliers, les trottoirs sont de faibles largeurs -la sécurité des piétons est en question, et les bordures hautes sont hétérogènes. Divers matériaux : basalte, granit, béton…, de médiocre qualité, renvoie une image peu flatteuse de ce site historique castelroussin majeur.

Place Sainte-Hélène, un lieu de promenade vieux de plus de 125 ans

La place Sainte-Hélène mesure environ 100 m de longueur et sa largeur varie de 32 m en entrée et s'élargit à proximité des Cordeliers pour mesurer environ 50 m de largeur. La partie centrale fait 18 m de large pour 75 m de longueur et est entourée de 16 tilleuls de fort développement. À son extrémité est implantée une statue de général d’Empire Henri-Gatien Bertrand. Le pourtour de la place est dangereux, du fait de gros blocs de pierre dont l’alignement n’est plus respecté, et son accès non conforme aux normes d’accessibilité PMR.

Ruelle Basse, un lieu d’accès aux jardins méconnu

Enfin, la ruelle Basse, étroite et très pentue, borde les murs de soutènement du jardin des Cordeliers. Elle supporte très peu de trafic, permettant essentiellement l'accès à des garages privés ainsi qu'à la desserte des jardins. Son revêtement est également en mauvais état.

Place Sainte-Hélène ruelle basse à Châteauroux - Agrandir l'image, .JPG 91Ko (fenêtre modale)

Demain, des espaces harmonieux

D’importants travaux de réseaux et d’aménagements de surface vont donc être entrepris pendant huit mois pour permettre de redonner à cette partie du coeur historique de Châteauroux une attractivité patrimoniale et touristique forte.

Eaux, lumière : des réseaux consolidés

Les services de Châteauroux Métropole ont engagé depuis plusieurs semaines d’importants travaux de réseaux visant à :

  • renouveler les conduites d'eau potable et reprendre les branchements existants,
  • créer un réseau d’eaux pluviales et réparer les canalisations existantes,
  • reprendre le réseau d'éclairage public et créer un nouveau réseau de mise en valeur des façades pour poser des projecteurs lumineux et mettre en valeur des éléments architecturaux remarquables.
  • dissimuler des réseaux aériens existants (éclairage, électricité, télécommunication et télédistribution).

Une voirie refaite à neuf et harmonisée

Bordures et pavés en grès à faces vues éclatées de format 14x14 et 14x20 cm pour les trottoirs, les caniveaux et les bandeaux en pied des façades, enrobé de couleur noire pour la voirie : les matériaux de surface utilisés place Sainte-Hélène et rue Alain-Fournier seront similaires à ceux utilisés sur les précédents chantiers du grand programme Coeur d’Agglo. Les éléments de type tampon, bouche à clé ou projecteur seront également intégrés dans le pavage sans rompre le calepinage et sans entourage pavé.

L’objectif d’harmoniser le Coeur d’Agglomération de Châteauroux est plus que jamais en vigueur. Commencé place Robert-Monestier en 2012 ce déploiement de pavés s’est instaurée de façon systématique depuis mai 2014 (rues Jean-Jacques-Rousseau, Dauphine, Jean-Lauron, Descente de ville, du Palan, des Halles, du Père Adam, place Napoléon, passage Joséphine-de-Beauharnais).

Plan des travaux de la place Sainte-Hélène à Châteauroux - Agrandir l'image, .JPG 99Ko (fenêtre modale)

Former un cadre de vie cohérent

Rue Alain-Fournier : améliorer l’accès au couvent des Cordeliers

Les travaux rue Alain-Fournier concernent la section comprise entre la rue Dorée et la place Sainte-Hélène. Les dimensions de la voirie seront recalibrées pour plus d'uniformité et améliorer le cheminement des piétons de la ville haute vers le couvent des Cordeliers. Le profil de la rue sera retravaillé afin d'atténuer les pentes en travers sur certaines portions. Un plateau surélevé en pavé va être créé entre la rue Descente des Cordeliers et le couvent des Cordeliers. Le long du plateau, les bornes existantes seront repositionnées à l'arrière des bordures, en limite de chaussée, afin d'interdire le stationnement sauvage sur les trottoirs.

Dans un second temps, le parvis du couvent sera traité avec un stabilisé renforcé de couleur ocre clair et des pavés en grès longeront le pied des marches.

Rue Alain-Fournier à Châteauroux - Agrandir l'image, .JPG 37Ko (fenêtre modale)

Place Sainte-Hélène : un belvédère sur la vallée d’Ebbes

Les travaux de la place Sainte-Hélène concernent l'aménagement de la partie centrale de la place et de l'ensemble des voies périphériques.

Le stationnement existant autour de la partie centrale sera neutralisé au profit des places situées le long des façades qui elles seront maintenues.

En partie basse de la place, un trottoir sera réalisé afin de faciliter les liaisons piétonnes entre la place et le jardin des Cordeliers.

En partie haute, dans le prolongement du trottoir sera réalisé une bande de pavés de 50 cm de large.

En bout de place, une esplanade sera créée en pavés grès sans espaces verts afin de mettre en valeur le pied du mur situé à l'arrière de la statue du général Bertrand et ainsi libérer la vue du belvédère (côté jardin). La délimitation entre trottoirs et chaussée sera marquée par un caniveau pavé accompagné de potelets.

Le mur autour de la place sera remis en état : rejointoiement des pierres et reprise des endommagées en enduit à la chaux, dépose et repose à l'identique du couronnement en pierre.

La partie centrale de la place sera totalement reprise avec un matériau perméable ocre clair du même type que celui utilisé place du Palan. Le béton existant situé au pied de la statue du général Bertrand sera remplacé par un revêtement en pavés grès. Les arbres existants sur la place seront conservés et subiront une taille légère en partie basse pour aérer l'espace.

Place Sainte-Hélène : un belvédère sur la vallée d’Ebbes - Agrandir l'image, .JPG 59Ko (fenêtre modale)

Ruelle Basse, un accès secondaire au jardin des Cordeliers

Les travaux de la ruelle Basse concernent le réaménagement de l'ensemble de la ruelle, entre la place Sainte-Hélène et la rue Petite Basse. La première partie de la ruelle sera réaménagée en conservant les caniveaux existants en pavés. Le revêtement actuel en enrobé sera remplacé par des pavés. Le reste de la voie sera rénové à l'identique tout en conservant les bordures existantes.

Travaux ruelle basse / Cordeliers Châteauroux - Agrandir l'image, .JPG 57Ko (fenêtre modale)

Former un cadre de vie cohérent

Mettre en lumière le patrimoine remarquable

Le matériel lumineux existant rue Alain-Fournier et place Sainte-Hélène sera conservé (mât octogonal de 5 m avec crosse en forme de volute et luminaire de style avec leds). Le même type de matériel sera posé ruelle Basse en remplacement des lanternes existantes actuellement positionnées sur les supports d'électricité.

Sur la partie centrale de la place, seront installés huit points lumineux entre les arbres (mât fonte de 3,50 m avec lanterne de style identique à celles posées à l'intérieur du parc Balsan). Les candélabres existants seront supprimés. Des projecteurs lumineux seront intégrés dans le pavage au pied du mur côté jardin des Cordeliers ainsi qu'au pied du socle de la statue et deux projecteurs seront fixés sur les candélabres les plus proches afin de la mettre en valeur.

Un mobilier urbain remplacé et optimisé

Des bancs et corbeilles seront posés sur le trottoir. Les modèles seront identiques à ceux posés récemment dans le Cœur d’Agglomération. Les bancs aux armes de Bertrand existants sur la place seront déposés, rénovés et reposés.

Huit mois de travaux

Quatre phases pour organiser le chantier

Phase 1 : du 6 novembre au 22 décembre 2017

Place Sainte-Hélène :

  • réfection du muret du pourtour de la place par l'entreprise de maçonnerie Désiré, de Saint-Maur.

Phase 2 : du 15 janvier au 30 mars 2018

Rue Alain-Fournier :

  • Reprise de chaussée en enrobé.
  • Pose de pavés en grès sur trottoirs et au niveau du passage protégé.
  • Pose de bordures de trottoirs.
  • Mise en lumière des bâtiments d'intérêt patrimonial.

Phase 3 : du 30 mars au 11 mai 2018

Ruelle Basse :

  • Dissimulation de réseaux.
  • Réfection de la chaussée en enrobé.
  • Pose de pavés sur chaussée dans la partie menant vers le jardin public.

Phase 4 : de mi-mai à fin juin 2018

Place Sainte-Hélène :

  • Dissimulation de réseaux.
  • Création d'un réseau d'eaux pluviales côté impair.
  • Réfection de chaussée en enrobé.
  • Pose de pavés dans la partie comprise entre le bas de la place et le jardin public.
  • Réfection de la place proprement dite en gravillon de faible granulométrie de couleur ocre.
  • Création d'un réseau d'éclairage public avec pose de candélabres en fonte de style (style Valentino) sur la place.
  • Mise en lumière de la statue du général Bertrand.

Durant ces périodes et selon l'avancement du chantier, le stationnement sera interdit et la circulation perturbée, voire interdite.

Les travaux des phases 2, 3 et 4 ont été confiés à l'entreprise EUROVIA, du Poinçonnet et à l'entreprise CITEOS (pour la partie éclairage).

1 millions d’euros d’investissement

Un projet financé par la Ville de Châteauroux

La Ville de Châteauroux investi 1 millions d’euros pour le réaménagement ouest du Vieux Châteauroux.

Retour en haut de la page