Défibrillateurs

Avec le soutien des conseils de grand quartier, Châteauroux Métropole soutient l'installation de défibrillateurs dans les lieux publics et les quartiers.

Ces appareils sauvent des vies !

Depuis 2007, la Ville de Châteauroux a installé 10 défibrillateurs automatisés externes dans des lieux à forte concentration de public du centre-ville et des quartiers.

En libre-service, ces défibrillateurs peuvent, en cas de nécessité, être utilisés par tous, tout de suite. Ils enclenchent le protocole entièrement automatisé le plus adapté à l’utilisation du grand public. Cela permet d’attendre les secours et de gagner un temps précieux.

10 défibrillateurs disponibles à Châteauroux

Ces défibrillateurs sont accessibles de l’extérieur 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, situés dans les lieux suivants :

  • place de la République, à gauche de l’entrée principale de l’hôtel de ville.
  • Équinoxe, à gauche de l’entrée principale de la Médiathèque.
  • Mairie annexe Saint-Jean, à gauche de l’entrée principale de la mairie annexe.
  • Foyer des jeunes travailleurs, à gauche, sous le porche de l’entrée principale de la résidence.
  • Maison de quartier Est, à gauche de l’entrée principale du bâtiment.
  • Salle Barbillat-Touraine, à droite, sous le porche de l’entrée principale.
  • Place Saint-Christophe, à gauche de l’église, sur le transformateur ERDF, face aux places de stationnement.
  • Salle Barbara, entre l’entrée de la salle Barbara et celle de la bibliothèque.
  • Gymnase de Touvent, à gauche de l’entrée principale du gymnase.
  • Gymnase Valère-Fourneau, à droite de l’entrée principale du gymnase.

Chaque défibrillateur est rangé dans un boitier qui, à l’ouverture, émet une alarme. A son ouverture, le défibrillateur donne les instructions oralement pour son utilisation.

Il est relié à deux électrodes collantes à disposer, d’après les indications, sur la poitrine de la victime, une au niveau de la clavicule droite, l’autre sous l’aisselle gauche. La défibrillation consiste à délivrer un courant électrique dans le cœur. C’est ensuite l’appareil qui décide de délivrer un choc en fonction du rythme cardiaque qu’il détecte.

C’est une véritable chaîne de survie qu’il faut enclencher au plus vite : 1 minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus.

Retour en haut de la page