Le PLUi de Châteauroux Métropole, quels sont ses objectifs ?

Le PLUi, qui étudiera dans un premier temps le fonctionnement et les enjeux spécifiques du territoire, déterminera les bases d’un urbanisme durable pour les 10 à 15 prochaines années, dans le respect des politiques nationales d’aménagement et de protection de l’environnement (notamment des lois "Grenelle" de 2010 et "ALUR" de 2014).

Le PLUi doit également être compatible avec un document d’urbanisme de rang supérieur en cours de révision, le SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Pays Castelroussin Val de l’Indre, qui vise à harmoniser et équilibrer les politiques de protection et de développement à l’échelle des 26 communes qui le composent,  et qui s’appliqueront par conséquent au territoire de Châteauroux Métropole.

Dans ce contexte, les principaux objectifs identifiés au stade de la prescription du PLUi sont les suivants :

  • Économie : le renforcement de l’attractivité économique du territoire, l’adaptation de l’offre foncière et immobilière aux entreprises, le rééquilibrage géographique de l’offre commerciale, le maintien d’une agriculture pérenne…
  • Habitat : un rééquilibrage spatial et structurel de l’offre en logements, favorisant la mixité sociale et répondant aux évolutions économiques et démographiques ; une volonté d’accueil de populations nouvelles et de maintien des jeunes…
  • Restructuration urbaine et consommation d’espace : un renforcement de l’attractivité de la ville-centre en cohérence avec les autres polarités et une gestion économe des sols (densification de la trame urbaine existante, maîtrise de l’étalement urbain par le développement rationnel de l’habitat, des activités, des équipements et des services)… tout en préservant la qualité du cadre de vie.
  • Mobilité : une stratégie de mobilité multimodale en réponse à la diversité des besoins communautaires.
  • Préservation de l’environnement : la traduction territoriale des dispositifs de protection et de mise en valeur des milieux naturels existants à l’échelle européenne et nationale (notamment ceux de la vallée de l’Indre), la prise en compte des risques naturels et technologiques, la protection des ressources naturelles…
  • Énergie : des objectifs de maîtrise des consommations énergétiques et de diminution des gaz à effet de serre.
  • Grands équipements, services  et aménagements numériques : un renforcement de l’offre territoriale, dans le cadre d’une répartition cohérente et adaptée.

Retour en haut de la page