Site clunisien de Déols

Fondée en 910, l’abbaye de Cluny a donné naissance au plus grand ensemble monastique d’Europe occidentale (plus d’un million de moines). Elle fut un creuset de renaissance et de création spirituelle artistique, sociale et politique en Europe, qui a laissé un patrimoine exceptionnel. Tout lieu destiné à la vie monastique ayant entretenu des liens avec l’abbaye de Cluny est considéré site clunisien. Chacun d’entre eux détient une parcelle d’héritage patrimonial et spirituel du célèbre ordre bénédictin.

L’histoire a retenu que c’est,  en 909 ou 910 après Jésus-Christ, la  donation  à  Madalbert  (archevêque  de  Bourges)  par Guillaume 1er, comte de Mâcon et duc d’Aquitaine, d’une villa de Cluny pour qu’y soit fondé un monastère régis selon la règle de saint Benoît.

Ebbes le Noble, vassal de Guillaume 1er, voulut que le monastère déolois ne soit construit qu’à la condition expresse qu’il soit dirigé par l’abbé de Cluny en personne, Bernon. L’abbaye Notre-Dame eut également en commun avec Cluny un second abbé, Odon. Dificile donc de ne pas voir l’édi0 ce déolois comme un site clunisien.

 

 

Retour en haut de la page