Le budget municipal

Budget de la Ville : quels enjeux ?

84,7 millions d’euros, c’est le montant du budget voté par les élus lors du dernier conseil municipal, jeudi 11 décembre. La principale donne pour 2015 ? La baisse des dotations de l’État. La Ville de Châteauroux perd 1,8 million d’euros, soit 12 % de son budget, entre 2014 et 2015.

Philippe Simonet Maire-adjoint délégué aux Finances et aux Affaires générales - Agrandir l'image, .JPG 2.0Mo (fenêtre modale)
Philippe Simonet Maire-adjoint délégué aux Finances et aux Affaires générales

Châteauroux pour tous (CPT) : L’État a prévu de baisser de près de 3,7 milliards d’euros les dotations aux collectivités locales en 2015. Quel est l’impact pour la Ville de Châteauroux et comment la collectivité arrive-t-elle malgré tout à conserver un équilibre budgétaire ?

P. Simonet : « La baisse des dotations de l’État aux collectivités est l’événement majeur qui marquera ce budget et les deux années à venir. Nous devons faire face à un État exsangue qui a pris des engagements auprès de l’Europe pour ramener le PIB de la France à 3%, cela représente 50 milliards d’économies sur trois ans. La baisse des dotations de l’État pour la Ville s’élève à 1,8 million d’euros, chiffre qui sera multiplié par 2 en 2016 et par 3 en 2017. À ces pertes, s’ajoutent des obligations supplémentaires pour les collectivités comme la revalorisation de la grille des agents de la catégorie C et les dépenses liées à la mise en oeuvre des rythmes scolaires, qui représentent environ 600 000 €. Malgré ces baisses, nous n’avons pas voulu augmenter les impôts locaux conformément à l’engagement pris pendant la campagne électorale. C’était une décision ferme. La pression fi scale est déjà très forte sur les ménages. »

CPT : La mutualisation des services entre la Ville et l’Agglomération est enclenchée. Y aura-t-il des conséquences pour les budgets de ces deux collectivités ?

P. Simonet : « Cette baisse de dotations bouleverse le fonctionnement des collectivités et nous condamne à faire des économies. Deux grandes pistes s’ouvrent à nous : réduire les charges de personnel et mutualiser les services. Nous attendons une réduction d’effectifs dans les prochaines années. La mutualisation des services de la Ville et de la Communauté d’agglomération castelroussine représente un énorme espoir. Elle sera effective en janvier 2015 et nous devons saluer le travail des services qui ont oeuvré pour sa mise en place en 4 à 5 mois. Le gain ne sera pas signifi catif immédiatement, mais à moyen terme. Les collectivités conserveront leur propre budget. »

CPT : Quel sera l’objectif de la cellule de contrôle de gestion qui sera créée ?

P. Simonet : « Par le passé, la Ville n’avait pas l’habitude de faire appel au contrôle de gestion qui relève plus des méthodes de travail du secteur privé. Cette cellule aura pour rôle d’analyser les process et de rechercher les économies possibles, tout en conservant des services publics de qualité pour la population. »

Source : Châteauroux pour tous n°87

Retour en haut de la page