Rita Carboni, d’Italie en Berry

On vient parfois de loin pour vivre et travailler en Berry. Le Docteur Rita Carboni, praticienne associée au service Oncologie, en est le plus parfait exemple.

Le trajet entre la Sicile et le Berry s’effectue généralement du nord vers le sud et plutôt en période estivale, pour un séjour touristique. Partir de son île natale, où l’on vit sans soucis près de Messine, pour s’installer à Châteauroux ne semble pas aller de soi. Ce choix, Rita Carboni l’assume pleinement. Tout comme elle n’a jamais renié son envie de petite fille de devenir un jour médecin.

Après une carrière bien remplie sur son île, cette pure Sicilienne avait l’envie de tenter une expérience à l’étranger* et "pratiquer l’oncologie en milieu public". Mère de deux grands enfants (12 et 9 ans) "en âge d’être plus autonomes", elle savait que le moment était venu de franchir le pas. L’accord de son mari en poche, elle a alors prospecté en envoyant des CV au Canada, en Australie et dans de nombreux pays d’Europe.

Dans un coin de sa tête, pourtant, la France tient la corde. "J’ai toujours étudié le français, au point de passer mon épreuve orale de philosophie du baccalauréat dans cette langue", confie-t-elle. Le destin est parfois malicieux, puisque les premières réponses pour des entretiens viennent justement de l’Hexagone.

Un choix épanouissant

 Après un premier rendez-vous plus que mitigé à Aubenas, la jeune quadra donne une ultime chance, encouragée par son époux. Ce sera à Châteauroux, une ville à taille humaine comme le couple le souhaitait pour s’intégrer tranquillement, avant le retour au pays de Dante.

Malgré un voyage compliqué en pleine canicule et en pleine grève des trains, l’accueil est tel que sa décision est prise : elle reste en Berry. "Mme Poupet (directrice du centre hospitalier) et MM. Maréchal (directeur adjoint), Hira (président du Conseil médical d’établissement) et Christiann (chef du service Oncologie) m’avaient attendue jusqu’à 20h, avant de me faire visiter les lieux jusqu’à 21h30. J’ai tout de suite senti que l’ambiance au travail me serait agréable. M. Christiann, très disponible et très compréhensif, a fait tout ce qu’il pouvait pour faciliter mon intégration. Il m’a rassurée, a écouté mes projets en oncologie et répondu favorablement à mes envies de reprendre des recherches cliniques. Quant à mes nouveaux collègues, ils m’ont tous aidée dans l’apprentissage des prises en charge des patients et des façons de prescrire, qui diffèrent de ce que j’ai pratiqué en Italie en hospitalisation à domicile ou dans des hôpitaux privés. Pour ma part, j’ai très envie d’aider et d’accompagner les patients et leurs familles, tant sur la voie de la fin de vie que sur celle de la guérison, dès le premier diagnostic et en donnant des espoirs de soins."

Satisfaite de son choix et de voir sa petite famille s’épanouir ici, le Dr Carboni espère exercer de nombreuses années à Châteauroux. En retournant en Sicile, pour les vacances, bien évidemment !

* Elle avait obtenu une bourse de la Fondazione Bonino Pulejo pour aller étudier en Espagne, mais elle avait alors privilégié sa famille à sa carrière.

L'info en +

Bio express

- 1974 : naissance à Messine (Sicile).
- 2004 : après avoir décroché son diplôme universitaire de médecine à l’Université de Messine, obtient sa spécialisation en oncologie, avant d’être mutée en soins palliatifs pour mener à bien un Master en thérapies de la douleur.
- 2004-2013 : responsable d’une équipe de soins palliatifs pour Messine et sa région, obtient par correspondance son 2e Master sur l’implantation des cathéters centraux et périphériques, à l’Université catholique de Rome.
- De février 2013 à juin 2017 : occupe la fonction de directrice sanitaire d’une maison de santé de 40 places près de Messine.
- Septembre 2017 : prise de fonction au service Oncologie du Centre hospitalier de Châteauroux – Le Blanc.

Retour en haut de la page