Les Lisztomanias

Depuis 2002, les Lisztomanias de Châteauroux développent chaque année fin octobre, la puissance de l’humanisme romantique autour de l’un des aspects de la vie et de l’œuvre de Franz Liszt, musicien le plus ouvert sur le monde, génie multiple, européen avant l’heure, esprit cosmopolite de portée universelle : "la mission des artistes est d’exprimer, de manifester, d’élever et de diviniser en quelque sorte le sentiment humanitaire sous tous ses aspects" (F. Liszt, 1835). D’année en année, des liens se tissent autour des festivaliers de Châteauroux et d’autres villes (Paris, Budapest) avec le projet de rejoindre les capitales du romantisme culturel européen (Rome, Budapest, Weimar, Vienne, Genève, lac de Côme…).

Du 26 au 31 octobre 2015 : Rencontres Internationales Franz Liszt 14e édition

- Agrandir l'image, .JPG 268Ko (fenêtre modale)

Cette édition fournira l'occasion de se pencher sur la richesse incomparable du répertoire musical russe durant plus d'un siècle, de Tchaikovsky à Chostakovitch, en passant par les deux géants de la mordernité que furent Prokofiev et Stravinsky. On y évoquera entre autre Serge Rachmaninov et Alexandre Scriabine - dont on célèbre en 2015 les cent ans de la disparition -, pianistes-compositeurs très opposés mais qui furent tous les deux profondément marqués par les figures de Liszt et Chopin.

Deux soirées un "décalées" émailleront la programmation : Pascal Amoyel créera en avant-première son spectacle ludique autour de Liszt quand Dimitri Naïditch et son trio de jazz passeront le répertoire "classique" et russe en particulier au fil de leur fantaisie créatrice.

L'histoire de Liszt

Musicien sans frontières, Liszt s’est intéressé au soir de son existence aux nationalismes musicaux qui fleurissaient partout en Europe comme au-delà : en Hongrie bien sûr, mais aussi en Tchécoslovaquie, Norvège, Ukraine… et en Russie. Liszt aura sur la musique russe une influence décisive, en particulier sur les membres du « Groupe des Cinq » dirigé par Balakirev. Ainsi il se liera d’amitié avec Borodine qui lui dédiera son poème symphonique Dans les steppes de l’Asie centrale.
Cette édition fournira également l’occasion de se pencher sur la richesse incomparable du répertoire musical russe durant plus d’un siècle, de Tchaikovsky à Chostakovitch, en passant par les deux géants de la modernité que furent Prokofiev et Stravinsky. On y évoquera entre autre Serge Rachmaninov et Alexandre Scriabine — dont on célèbre en 2015 les cent ans de la disparition —, pianistes-compositeurs très opposés mais qui furent tous les deux profondément marqués par les figures de Liszt et Chopin.
En outre, deux soirées d’exception émailleront la programmation : Pascal Amoyel créera en avant-première son spectacle ludique autour de Liszt quand Dimitri Naïditch et son trio de jazz passeront le répertoire « classique » et russe en particulier au fil de leur fantaisie créatrice… — Pour une édition plus ouverte que jamais.

J.-Y Clément, directeur artistique.

Téléchargez le programme 2015 !

 

 

Retour en haut de la page