Village du numérique

Le numérique est aujourd’hui un véritable enjeu pour l’économie locale et un vecteur incontournable pour développer les territoires.

Dans toute l’agglomération, les initiatives en lien avec le numérique se multiplient : fibre optique, bornes WiFi, nouvelles applications… D’ici à 2019, un projet d’envergure, dédié à l’innovation et aux nouvelles technologies, mené par Châteauroux Métropole, le Crédit agricole Centre-Ouest et la Chambre de commerce et d’industrie de l’Indre, prendra place dans l’ancien pavillon de l’horloge des usines Balsan : une future Cité du numérique.

Plus de 2500 m² dédiés à la recherche et au développement

Dans la continuité de tout ce qui a été entrepris ces dernières années pour restaurer les anciennes usines Balsan,
Châteauroux Métropole va entreprendre, dès 2018, la réhabilitation de la 2e partie de cet ensemble architectural
prestigieux pour la convertir en Cité du numérique.

C'est un cadre remarquable que s’offre la future Cité du numérique qui prendra place, dès 2019, dans le bâtiment de l’horloge des anciennes usines Balsan, autrefois l’entrée principale du site. L’édifice est d’ailleurs inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1996. Ce vaste projet inclut également la cour (le carré Est) située entre le bâtiment de l’horloge et l’extrémité est des usines. Si une réfection partielle du bâtiment de l’horloge a été effectuée en 2014, les intérieurs et la cour feront quant à eux l’objet d’une complète restauration.

Un projet tripartite

Avec une surface exploitable de 2 527 m², la Cité du numérique se conformera aux exigences du label BBC (Bâtiment basse consommation) et se répartira entre un rez-de-chaussée et un étage. La cour située à l’est, le carré Est, d’une superficie de 6 000 m², permettra des aménagements dédiés aux utilisateurs de la Cité du numérique : espaces de restauration, de détente… Le coût de ce projet s’élève à 5,6 millions d’euros, pris en charge par Châteauroux Métropole, maître d’ouvrage. Il est initié en partenariat avec le Crédit agricole Centre-Ouest et la Chambre de commerce et d’industrie de l’Indre et s’inscrit dans la dynamique du Hub 36.

À quoi ressemblera la cité du numérique

Le bâtiment de l’horloge sera réparti en trois espaces distincts : "un Village by CA", un auditorium et un Tech Lab. Détails.

Déjà développé par le groupe Crédit agricole dans plusieurs villes (17 à ce jour dont Paris, Lille et Toulouse), le Village by CA est un écosystème accélérateur de start-up à la manière des pépinières d’entreprises mais avec une puissance d’action décuplée. Ce Village by CA sera au cœur de la Cité du numérique et devrait permettre l’implantation d’une trentaine de start-up sélectionnées dans le tissu local, mais aussi et surtout au niveau national. Le tout fonctionne comme un vrai village, doté d’un maire (en charge de l’animation et véritable "facilitateur" de la vie des "habitants"), d’une "place du village", véritable cœur du village qui constitue un lieu d’accueil, d’événements et de rassemblement, où les échanges se font de manière informelle. La "place du village" est un espace de cohésion sociale où chacun se rencontre, se retrouve, se croise, se salue, échange… Le village se compose d’espaces de réunion, d’espaces de travail ouverts et fermés, d’espaces de détente et de restauration. Les habitants disposent d’un "showroom" pour leurs produits ouvert aux entreprises partenaires. Lieu dédié à l’émergence d’idées, les Villages by CA sont de vrais laboratoires d’innovation faisant intervenir comme vecteur le numérique. "Les start-up seront sélectionnées par un comité de sélection composé des partenaires du village, dont la CCI et Châteauroux Métropole, et d’autres acteurs impliqués dans le domaine de l’innovation et du développement de l’économie locale. Le Village by CA correspond à un nouveau modèle économique innovant où tous les acteurs sont mobilisés au service de la création de valeur ajoutée et générateur d’emplois. Nous donnons aux créateurs de start-up la possibilité de développer leurs idées en relation directe avec les grands groupes", indique Bruno Tardieu, président du Crédit agricole du Centre-Ouest et président du Village by CA de Paris.

Un auditorium et un tech lab

Outre le Village by CA, la Cité du numérique intégrera un auditorium et un Tech Lab. Projet indépendant porté et géré par Châteauroux Métropole, la création d’un amphithéâtre de 450 places va faciliter les échanges et synergies sur le site. Cet espace a vocation à accueillir des événements à caractère économique comme des assemblées générales, des réunions avec des délégations étrangères, des congrès… Le Tech Lab, géré par la CCI de l’Indre, s’inscrit dans la continuité de la création du Fab Lab voisin (installé dans les locaux d’HEI Campus Centre). Son utilisation sera réservée aux start-up présentes dans le village, aux entreprises s’inscrivant dans une démarche recherche et développement (R & D) et Sur la place aux porteurs de projet.

Cité du numérique : quels enjeux ?

Avec la création de cette future Cité du numérique, les enjeux sont multiples : patrimoniaux, économiques, sociétaux.

En poursuivant la restauration des anciennes usines Balsan, Châteauroux Métropole réhabilite et préserve son patrimoine historique. Entamée en 2010, la restauration de l’ancienne Manufacture royale de draps a permis de créer un véritable pôle universitaire. La reconversion de la seconde partie des bâtiments en Cité du numérique donne une nouvelle dimension au site, qui s’ouvre aujourd’hui comme une vraie vitrine pour Châteauroux et toute son agglomération (quartier d’études, d’affaires, espaces ludiques, lieux privilégiés en espaces verts). À court terme, la Cité du numérique vise également à créer une dynamique économique tournée vers l’innovation et le numérique. Lieu indispensable à la circulation des idées nouvelles, ce projet s’intègre par ailleurs dans un cadre plus large qui dispose déjà d’un Écocampus, de lieux d’habitation intergénérationnelle (résidence seniors, carré Saint-Gildas, logements étudiants), de services (resto U, CMPP, Pôle emploi, CCAS) et d’espaces verts (parc Balsan, hippodrome, vallée d’Ebbes), et qui verra d’ici à 2019 la construction du centre aquatique.

L'info en +

Janvier 2016 :
Démarrage du projet.

Avril 2017 :
Sélection des trois entreprises pour le marché de concertation-réalisation.

Octobre 2017 :
Signature du marché avec l’entreprise retenue pour la conception.

Printemps 2018 :
Lancement des travaux.

Été 2019 :
Livraison de la Cité du numérique.

Retour en haut de la page