Centre national de tir sportif

Ce projet, entièrement porté par la Fédération française de tir, a permis à celle-ci de s'implanter sur l'ancienne zone militaire de La Martinerie. Ce stand, sans équivalent en Europe, permet de pratiquer près de 60 disciplines différentes.

Après la réalisation des opérations de dépollution, de nettoyage et de clôture du site ainsi que de la remise en eau et en électricité des bâtiments, la pose de la première pierre s'est déroulée le 31 mars 2016.

Les premiers grands évènements qui ont été programmés pour prendre place au Centre de La Martinerie sont :

typo3conf/ext/stratis-site-chateauroux--fr/Resources/Public/JS/

Un stand "Finales" pour la FFTIR

Le Centre national de tir sportif sera inauguré le 17 mai prochain, prélude à deux journées de portes ouvertes les 18 et 19 mai. Les derniers préparatifs pour que le site soit pleinement opérationnel sont en voie d’achèvement. Si la partie construction proprement dite est terminée, l’équipement des stands en matériel technique (cibles, lanceurs, systèmes de calcul et d’affichage des résultats, etc.) est encore en cours. Le stand de 80 postes de tir à 10 mètres est terminé, l’équipement des cinq postes Plateau se poursuit, celui des autres stands devant suivre rapidement.

Pour autant, la Fédération française de tir (FFTir) n’envisage pas de s’arrêter en si bon chemin. Si elle souhaite étendre son emprise d’une vingtaine d’hectares supplémentaires pour y créer un parcours de chasse, l’instance fédérale a entériné le 28 janvier dernier, à l’unanimité, le principe de construire sur son site de La Martinerie, un stand "Finales" de 4 600 m² attenant au bâtiment principal. Cet équipement, sorte de grand studio de télévision, permettra de filmer les finales des plus grandes compétitions européennes et mondiales. « Cette structure servira également comme base arrière pour l’entraînement des Équipes de France avant les J.O. de Paris 2024 et, d’une manière plus générale, pour l’entraînement hivernal de nos champions de tir à 10, 25 et 50 mètres », explique-t-on du côté de la Fédération. Le stand "Finales", qui représente un investissement de près de 7 M€ pour la FFTir, devrait voir le jour d’ici 2020.

Retour en haut de la page