Entretien du parc scolaire et sécurisation

Chaque été, les services techniques profitent des vacances, et donc de l'absence des professeurs et des élèves, pour entreprendre de multiples travaux de maintenance dans les différents groupes scolaires.

Durant l'été 2014, 115 400€ ont été consacrés à divers travaux d'entretien : rafraîchissement des peintures, aménagement d'équipements péri-scolaires, reprise des menuiseries vétustes...

Depuis l'élection municipale de mars 2014, le Maire-adjoint délégué aux travaux, à la voirie et au cadre de vie, Roland Vrillon, a visité les écoles primaires afin de prendre connaissance de l'état des établissements gérés par la Ville de Châteauroux et de définir les chantiers prioritaires.

La Ville travaille actuellement à un projet de modernisation de l'école élémentaire Jean-Moulin dans la continuité de la restructuration de l'école maternelle réalisée en 2011 et 2012.

L'école Jean-Moulin : un chantier sur plusieurs années

Genèse du projet

En 2011, la ville de Châteauroux a entrepris la restructuration de l'école maternelle Jean-Moulin. Afin de permettre aux enfants d'évoluer dans un milieu scolaire mieux adapté, la collectivité a en effet procédé à la rénovation et à l'agrandissement de l'école maternelle. Dans cette continuité, les services de la ville conduisent le projet de modernisation de l'école élémentaire composée de 3 bâtiments.

Faire des économies d'énergies

Les travaux visent à améliorer les économies d'énergies en isolant par les murs extérieurs les bâtiments, mais également à changer l'ensemble des fenêtres et rénover les classes existantes. L'objectif de ce chantier serait d'atteindre une consommation électrique inférieure à 80 kWh/m² par an (performance bâtiment basse consommation rénovation), soit une réduction de plus de 50 % des consommations d'énergie. Cette même consommation est estimée à 167 kWh/h.

Les travaux réalisés en 2018

  • Maternelle Jean Zay - rénovation énergétique : changement des menuiseries, isolation par l'intérieur, ventilation et éclairage LED (334 000 €)
  • Maternelle Jean Zay - rénovation des sanitaires (20 000 €) - juillet / août 2018
  • Maternelle Olivier Charbonnier : création d'un préau (30 000 €)
  • Maternelle Jules Ferry : pose de revêtement de sol dans les couloirs (7 500 €) - juillet 2018
  • Maternelle Martin Luther King - clôture et portail de sécurisation de l'entrée (5 700 €) - juillet / août 2018
  • Élémentaire Jean Zay - rénovation énergétique : changement des menuiseries, isolation par l'intérieur, ventilation et éclairage LED (696 000 €)  Dans le cadre de son programme de rénovation de ses groupes scolaires, la Ville de Châteauroux a décidé d’engager des travaux de rénovation de l’école élémentaire Jean Zay. Le bâtiment de l’école élémentaire ne répondait plus aux normes actuelles, aux exigences de confort, aux demandes de réduction des consommations d’énergie et d’intégration du cadre bâti dans les objectifs de développement durable.
    Aussi, pour permettre aux enfants d’évoluer dans un milieu scolaire mieux adapté, d’importants travaux permettant d’améliorer la performance énergétique de l’école élémentaire ont été réalisés.
  • Élémentaire Montaigne - rénovation énergétique : changement des menuiseries, isolation par l'intérieur, ventilation et éclairage LED (822 000 €)
  • Élémentaire Michelet - réfection de la cour (35 000 €) - décembre 2017 / février 2018
  • Élémentaire Michelet - peinture des couloirs et de 3 salles (18 000 €) - juillet 2018 - Techni-peinture
  • Élémentaire Descartes : aménagement du parvis (25 000 €)
  • Groupe scolaire le Colombier : pose de revêtement de sol dans le hall d'entrée (2 600 €)
  • Office de restauration A. Dumas : réfection de sol et de peinture (17 000 €) - juillet 2018 (office recevant des élèves de écoles situées à proximité).

Travaux de sécurisation dans les écoles primaires et maternelles

En collaboration avec l'inspecteur de l'Éducation nationale, la Ville de Châteauroux a souhaité mettre en place des dispositifs de sécurisation de ses établissements scolaires primaires. Avec le concours des chefs d'établissement et d'officiers de police judiciaire il a été envisagé trois axes prioritaires qui ont fait l'objet d'une expérimentation sur les écoles maternelle et élémentaire Le Grand-Poirier.

Axe n°1 : renforcer la sécurisation de l'enceinte via la mise en place de visiophone sur le portail d'entrée.

Chaque établissement sera équipé d'un portail et d'un portillon piéton standardisé, d'un visiophone permettant un contrôle d'accès via un ou plusieurs récepteurs dans l'école et une possibilité d'ouverture grâce à un badge nominatif, d'une fermeture de porte automatique, et d'une gâche électrique ou d'une ventouse. Les visiophones permettront, par l'intermédiaire d'une connexion à distance, une vidéosurveillance du domaine public au droit des portails.

Axe n°2 : fermeture des classes en cas d'intrusion.

En accord avec l'inspection académique, des barres anti-intrusion sur la porte d'entrée entre le couloir et la classe sont testées afin de permettre le confinement des enfants. L'objectif est de permettre aux enseignants de barrer la porte en urgence sans avoir, dans la panique, à rechercher des clefs ou autres dispositifs.
Le service serrurerie a testé différents systèmes sur l'école La Grand-Poirier.

Il est convenu avec l'inspection académique que les portes entre les classes feront l'objet si nécessaire d'une fermeture via le mobilier présent dans la classe.

Axe n°3 : alarme intrusion, déclenchement de l'alerte, moyen de communication entre enseignants (point actuellement à l'étude).

Une réflexion et une expérimentation sont actuellement à l'étude afin de permettre à un enseignant à un enseignant constant une intrusion de déclencher l'alerte auprès de ses collègues. La première solution consiste à mettre en place une installation d'alerte grâce à une sirène spécifique et des boutons d'alerte dans chacune des classes. Une seconde solution, qui nécessite un développement plus particulier, serait d'équiper chacun des enseignants d'un terminal numérique lui permettant par le réseau Wifi de déclencher l'alerte. Les fournisseurs de portiers vidéo travaillent sur ce sujet de plates-formes globales regroupant contrôles d'accès, gestion de l'intrusion, alerte, etc. La seconde solution permettrait en parallèle de développer l'usage du numérique dans l'école mais se heurte à la difficulté d'avoir un réseau Wifi performant. Actuellement, nous constatons des défaillances dans certains locaux ainsi qu'une obligation d'extinction dans les écoles maternelles.

Retour en haut de la page