La volière de Sainte-Hélène en voyage

La volière de Sainte-Hélène prend son envol

Pièce majeure du musée que le général Bertrand fit rapatrier sur la frégate "La Belle Poule" lors du Retour des Cendres de Napoléon en 1840, cette volière, construite par des ouvriers chinois à la demande de l'Empereur lorsqu’il était en exil sur l'île de Sainte-Hélène, quitte la salle qui lui est dédiée pour entreprendre un long périple.

Cette pièce historique (considérée comme trésor national par les Musées de France) sera prêtée au Musée des Beaux-Arts de Montréal pour son exposition "Napoléon - Art et vie de cour au palais impérial" du 30 janvier au 6 mai 2018.

Elle prendra ensuite la destination de Richmond puis de Kansas City aux États-Unis, pour enfin être exposée au Musée National du château de Fontainebleau en 2019.

Son démontage nécessite une sage observation de sa composition, suivie de minutieuses manipulations qui requièrent l'intervention de restaurateurs agréés.

- Agrandir l'image, .JPG 455Ko (fenêtre modale)

Napoléon : art et vie de cour au palais impérial

Du 3 février au 6 mai 2018

Bienvenue au Palais ! La Maison de l’Empereur fut une institution essentielle au régime napoléonien, responsable de la vie quotidienne de la famille impériale et de l’ancien général Bonaparte devenu l’empereur Napoléon.

Cette exposition majeure propose de faire revivre l’ambiance et de comprendre l’esprit de la cour de France au temps du Premier Empire. Une sélection d’oeuvres et d’objets d’art, pour la plupart jamais présentés en Amérique du Nord, révèle le rôle de la Maison dans le façonnage d’une identité monarchique pour le nouvel empereur, sa famille et son entourage.

La Maison de l’Empereur se composait de six départements, avec à leur tête un grand officier, haut dignitaire de l’Empire : grand aumônier, grand maître des cérémonies, grand maréchal du Palais, grand veneur, grand chambellan et grand écuyer étaient chacun associés à l’organisation de chaque moment du spectacle de la Cour. Plus de 250 oeuvres des beaux-arts et d’arts décoratifs dialoguent au service de l’idéologie et de la propagande officielle.

L’exposition est organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal avec la participation du château de Fontainebleau et le soutien exceptionnel du Mobilier national, Paris. Après Montréal, elle sera présentée au Virginia Museum of Fine Arts de Richmond, au Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City, et terminera sa tournée au Musée national du château de Fontainebleau.

En savoir plus sur l'exposition au musée des Beaux-Arts de Montréal

 

 

Retour en haut de la page