CHTX Métropole

CHTX Métropole n°17

Publié le

L’été aura été chaud dans tous les sens du terme. Outre les divers épisodes caniculaires, nous avons eu à fêter la victoire des Bleus lors de la Coupe du monde de football en Russie avec deux belles soirées face à l’écran géant du parvis d’Équinoxe. Nous avons aussi posé officiellement la première pierre du futur centre aquatique Balsan’éo, qui ouvrira ses portes à l’été 2020. Nous avons accompagné CERFrance et la maroquinerie Rioland pour la création d’un nombre significatif d’emplois en centre-ville de Châteauroux. Puis en août, DARC nous a happés avec une programmation de haute volée et des stagiaires toujours plus enthousiastes et cosmopolites.

La rentrée est déjà là et elle s’annonce tout aussi brûlante, avec le début imminent du chantier de la Cité du numérique à Balsan. KFC va démarrer ses travaux d’installation en lieu et place de l’ancien Quick à Cap Sud. La Berrichonne Football et Le Poinçonnet Basket veulent prolonger la magie sportive de la saison passée dans leurs championnats respectifs. Le Tour Vibration, de retour place Voltaire fin septembre, ravira les fans de musique comme aux plus beaux jours de l’été. Quelques semaines plus tard, d’autres mélomanes viendront profiter de Lisztomanias à l’orientale. Les amoureux de nature ne manqueront pas le Concours National Limousin à Belle-Isle, où les plus beaux spécimens de vaches limousines seront présentés pendant trois jours. Les Journées du Patrimoine donneront des raisons supplémentaires de sortir pour (re)découvrir notre territoire. Et bien sûr, le monde associatif a déjà rendez-vous au parc Daniel-Bernardet pour l’incontournable Forum des associations.

Les prochains mois s’annoncent intenses. Les opérations d’envergure ne manquent pas : parking Diderot, place Gambetta, parvis de la gare… Notre ville change. Et comme vous le verrez dans ces colonnes, en parallèle à tout cela, nous poursuivons également nos actions de séduction envers les médecins libéraux pour pallier le départ en retraite de nombre de praticiens. Un labeur de l’ombre, qui exige patience et longueur de temps, et qui commence à payer.

Retour en haut de la page