Journal de l'Agglo

Le Journal de l'Agglo n°39

Publié le

Les derniers chiffres du chômage démontrent, au niveau national, que l’embellie annoncée n’est pas encore là, loin s’en faut. Dans le département, nous avons été durement touchés ces derniers temps, qu’il s’agisse de la fermeture de Châteauroux Ceramics ou des licenciements à Vivarte-La Halle ou chez Fenwal à La Châtre. Nous savons aussi les difficultés rencontrées par les entreprises de travaux publics, dont les fréquents appels à commande publique sont autant d’appels à l’aide pour maintenir les emplois. La conjoncture est elle que tous les secteurs sont impactés, de façon plus ou moins importante, mais je crois que le travail de fond, que nous menons avec les lus et les services de Châteauroux Métropole, porteront bientôt leurs fruits.

Nous savions que la période ne serait pas simple, ni économiquement (du fait des baisses des dotations de l’État : 7,8 M€ en trois ans) ni structurellement. C’est la raison pour laquelle nous avons fait le choix de diversifier nos actions, en accompagnant les initiatives locales et en multipliant les projets tant dans nos quartiers que vers l’international. Bien sûr, je compte beaucoup sur le développement très prochain d’Eurosity, qui va s’enrichir dans les prochains mois d’un tout nouvel entrepôt logistique de 120 000 m2 sur un terrain de 24 hectares, destiné à accueillir une ou plusieurs grandes sociétés françaises, européennes ou chinoises. Mais la sagesse berrichonne m’a toujours appris à ne pas mettre tous nos oeufs dans un même panier.

Ainsi, nous allons profiter du Programme de renouvellement urbain (PRU) pour recréer de l’activité commerciale, artisanale et tertiaire (et donc des emplois de proximité) dans nos quartiers. Sur l’échelle de notre agglomération, nous allons poursuivre notre politique d’aide aux entreprises d’insertion et issues de l’économie solidaire, ainsi que nos aides à la création ou à l’implantation de nouvelles sociétés. Et nous visons aussi de nouveaux horizons, avec une première approche des représentants de pays du monde entier lors du Salon International Workshop qui s’est tenu à Paris en avril dernier.

Comme vous le voyez, nous ne ménageons pas nos efforts pour faire redémarrer les sources d’emploi. Quant à celles déjà existantes, vous pourrez les retrouver dès les 5 et 6 juin prochains, au M.A.CH 36, à l’occasion de la nouvelle édition du Salon de l’entreprise et de l’emploi où l’on vous attend nombreux.

Retour en haut de la page