Les Beaux-Arts

Livret de l'École municipale des Beaux-Arts 2018-2019

Publié le

L’École municipale des beaux-arts de Châteauroux (Embac) est un lieu multiple. Tout d’abord, et comme son nom l’indique, c’est une école où les professeurs enseignent l’art sous toutes ses formes aux plus petits comme aux plus grands, des rudiments aux exigences de chaque technique. Forte de ses ateliers adultes et enfants, de ses accueils scolaires et des stages qu’elle organise, l’Embac est ainsi une pièce essentielle des rouages culturels de notre agglomération.

Elle est aussi un lieu de création, d’expérience et d’échange, foisonnant d’imagination et d’émulation, où, chaque année, les expositions et les conférences donnent lieu à d’intenses moments. À ce titre, la rentrée de septembre dernier a été symptomatique d’un réel dynamisme. L’exposition « Le Berrython », proposée par l’artiste Rainier Lericolais, a fait la part belle à « la mémoire enregistrée » pour (re)mettre en lumière tout un ensemble d’artistes qui ont (ou avaient), comme lui, un lien fort avec Châteauroux.

En offrant une tribune par le biais de conférences à des invités de marque comme le compositeur Jean-Yves Bosseur (sur la thématique « art et son ») ou le photographe Dominique Marchès (dans le cadre du « Berrython »), ou en accueillant en résidence des artistes tels David Magnou ou Olivier Jonvaux, l’Embac permet au grand public de s’initier ou de s’imprégner d’une certaine expérience de l’art contemporain à Châteauroux.

De plus, comme la curiosité et l’ouverture au monde extérieur font partie des prérequis du monde artistique, l’école sait s’exporter hors ses murs. Elle le fait régulièrement, que ce soit par l’intermédiaire de partenariats avec les autres établissements culturels locaux (Conservatoire, Médiathèque pour l’exposition en hommage à Étienne Cornevin en décembre 2017), par la participation à des événements au-delà des frontières de l’Indre (comme l’exposition des élèves de la classe prépa à Bourges, dans le cadre des 40 ans de Beaubourg, avec l’association Bandits-Mages et le lycée Alain-Fournier de Bourges).

L’année passée fut aussi celle d’une grande première, au travers du partenariat avec l’entreprise de fonderie castelroussine CPP Europe-Aérocast, qui a donné l’occasion aux élèves de la classe préparatoire et à deux professeurs (Virginie Mathé et Laurent Petit) de passer de la théorie à la pratique en milieu industriel. Certaines des oeuvres réalisées dans le cadre de l’exposition « Les machines volantes » font désormais partie du hall de cette entreprise, comme un symbole de l’appropriation de son activité par des artistes en devenir. Je ne peux espérer que d’autres initiatives impliquant ainsi les élèves se renouvellent au fil des années à venir, tant elles font sens et sont formatrices.

Quant à la rentrée 2018-2019, elle s’annonce toujours aussi prometteuse. À partir du 22 septembre prochain, de nouvelles opportunités s’offriront aux élèves de l’Embac, et ce, quelle que soit leur matière de prédilection. Un plateau de tournage, des projections et performances réalisées par la Galerie du cartable, d’ores et déjà programmés, amèneront un surplus d’activités créatives et concrètes qui en séduiront plus d’un.

En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018-2019 à l’Embac, que vous y preniez des cours par pur plaisir ou que vous soyez un artiste confirmé.

Gil Avérous
Maire de Châteauroux
Président de Châteauroux Métropole

Retour en haut de la page