Château Raoul et préfecture

De la forteresse primitive attestée en 917 et construite par les princes de Déols et reconstruite à plusieurs reprises au cours des siècles, il ne subsiste aucun vestige.

À partir de 1112, le château de "Raoul" (seigneur de l’époque) donna son nom à la petite ville qui l’entoure. Par contraction, cela donnera le nom de Châteauroux. L’actuel château, qui date dans sa majeure partie du XVe siècle, fut rebâti par Guy III de Chauvigny dans le style d’un hôtel seigneurial gothique, d’une porte d’entrée surmontée d’un arc en accolade et de fenêtres au fin décor sculpté. À la fin du XIXe siècle, l’architecte Alfred Dauvergne le restaure dans le goût néo-gothique. Une restauration de qualité s’est achevée en 2011. Devenue chef-lieu de département à la Révolution, Châteauroux se doit d’accueillir correctement le préfet. L’architecte Pierre Murison (1771-1849) édifia donc de 1823 à 1825 un hôtel de la préfecture de style néo-classique. Les services préfectoraux et départementaux seront ensuite logés dans un bâtiment exécuté dans le même style à la fin du XXe siècle. Sur la place, on peut admirer le monument aux morts départemental de la guerre 1914-1918, "Les Pleureuses", œuvre du sculpteur Ernest Nivet (1871-1948), ancien praticien de Rodin.

The original fortress, built  by the  princes  of Déols, was recorded in 917. It was rebuilt several times over the centuries but no traces of it have survived. In 1112, Raoul’s château (Raoul was the lord at the time) gave its name to the small town which surrounded it. And so “Château  de Raoul” was contracted to produce the name Châteauroux. The current castle, most of which dates from the 15th century, was rebuilt by Guy III de Chauvigny in the style of a Gothic manor  house, with  an entrance topped with  an ogee arch and windows with  finely  carved  decoration. At the  end of the  19th century, the  architect Alfred  Dauvergne restored it in the Neo-Gothic  style which was popular at the time. An extensive programme of restoration work  was completed in 2011. When it became  the capital of the département de l’indre after the Revolution, Châteauroux had to provide suitable premises for the prefect. So, between 1823 and 1825, the architect Pierre Murison (1771-1849) built a Neoclassical style prefecture building. Later, in the late 20th century, the various  administrative departments of the prefecture and the departement were housed in a building constructed in the same style. In the square, you can admire  “Les Pleureuses”,  a work  by the sculptor Ernest Nivet (1871-1948), assistant of Rodin, which commemorates the citizens  of the Indre departement who died in World War One.

Retour en haut de la page