Porte de la Vieille Prison

Dans cette rue à forte pente, la tour du XVe siècle fait partie de l’ensemble des solides remparts construits autour du château Raoul.

Cette porte Saint-Martin, à l’origine dotée  de deux  tours, était l’unique entrée pour  accéder  au château et avait donc un rôle stratégique primordial. Elle permettait de contrôler l’arrivée en chicane au château d’autant plus efficacement qu’elle  est dotée d’une  chambre de tir voûtée  en coupole avec meurtrière. À partir du XVIIIe  et jusqu’au XIXe  siècle, cette  porte est ensuite  utilisée comme  prison  d’où  sa dénomination actuelle de porte de la "vieille prison". Par la suite, elle aura uniquement une fonction résidentielle. De nos jours, on y voit encore les gonds des lourdes portes en bois  désormais disparues ainsi  que la fente  de la herse. La rue devint quant  à elle un cul-de-sac lors de la création d’un  escalier rattrapant la forte pente de la Descente-de-ville.

In this  steeply sloping street, the  15th-century tower was part of the  ring  of sturdy ramparts built  around the Château Raoul. This gate, the Porte Saint-Martin, originally had two towers and provided the only access to the castle. It was, therefore, of enormous strategic importance. It provided a more  effective means of monitoring the  twisting ascent up to the castle thanks  to its vaulted casemate  with arrow-slits. In the 18th and 19th centuries, the gate  was then  used as a prison,  hence its current name ‘Porte de la vieille  prison’. Since then, it has had a purely residential function. The hinges of the (now missing) heavy wooden doors and the portcullis slot can still be seen today. When the steps up to the Rue Descente-de-ville were built, the street became a cul-de-sac.

Retour en haut de la page