Rue de la République

Cette rue rectiligne dont la largeur a été calculée pour permettre les défilés militaires, relie le rond- point du Bombardon à l’ancienne caserne Bertrand (désormais cité administrative).

Le rond-point a repris le  nom  ancien de la rue Victor-Hugo, hérité d’un ruisseau qui suivait le tracé des remparts de  la  ville.

Une œuvre du sculpteur Pierre Hémery, "Alphyr", de 6 m de hauteur en acier inoxydable, occupe depuis 1996 le centre du rond-point. La rue Porte-aux-Guesdons qui débouche à cet endroit conserve l’appellation d’une ancienne porte de la ville démolie en 1845. Plu- sieurs façades remarquables jalonnent la rue de la République, aux n° 10, 12, 16. Ces mai- sons ont été édifiées par l’architecte Louis Suard (1876-1958), architecte local du début du XXe siècle. On remarque notamment au n° 16 l’architecture et les décorations de style Art nouveau où il collabora avec le sculpteur Jean Sajous (1877-1940). Sur le côté impair l’ancien Centre social, dénommé "Maison pour la santé, l’éducation et les loisirs du peuple" lors de sa construction en 1936, a été réalisé sur les plans de l’architecte Jacques Barge (1904-1979). Ce bâtiment a reçu diverses affectations : bibliothèque, cinéma, salle de spectacles, université.

This straight street, which was designed to be wide enough to hold military parades, links the Rond-Point du Bombardon with the old Bertrand barracks (now the local government offices). The roundabout got its name from the Rue Bombardon (the former name of the Rue Victor-Hugo), the Bombardon being a stream which ran alongside the city’s ramparts. “Alphyr”, a 6-metre-high stainless steel work by the sculptor Pierre Hémery, has stood in the centre of the roundabout since 1996. The Rue Porte-aux- Guesdons, one of the streets which radiates from the roundabout, still bears the name of the old city gate which was demolished in 1845. The Rue de la République boasts several remarkable facades at nos. 10, 12 and 16. These houses were built by the local architect Louis Suard (1876-1958). Note, in particular, the Art Nouveau architecture and decoration on no. 16, on which Suard collaborated with the sculptor Jean Sajous (1877-1940). On the odd-numbered side, the old Social Centre, known as the “Maison pour la santé, l’éducation et les loisirs du peuple” (Centre for public health, education and leisure) when it was constructed in 1936, was built to plans drawn up by the architect Jacques Barge (1904-1979). The building has served many functions - as a library, a cinema, an entertainment venue and a university.

Retour en haut de la page