Rue Grande

Axe majeur de la ville jusqu’à la fin du XIXe siècle, cette voie traverse de part en part la cité ancienne, de la Porte Saint-Denis (ancienne porte située au niveau du rond- point Roger-Cazala) au "Palan" (au niveau de l’actuel église Notre-Dame).

À partir de la rue Dauphine, elle perd son caractère commerçant, les boutiques laissant place à de belles demeures. On y remarque au n° 108 un hôtel particulier du XVIe siècle, habité en 1680 par Jean Ferrault, procureur du duché ; au n° 114 un autre porte la date de 1549 gravée sur le linteau d’une fenêtre : c’était l’hôtel du dramaturge Claude Guimond de La Touche (1723-1760), auteur de la tragédie en cinq actes Iphigénie en Tauride, présentée devant le roi et jouée avec succès en 1757 à la Comédie Française. Au n° 145 l’hôtel Crublier de Fougères est du XVIIIe siècle. Un peu plus loin, au n° 149, une plaque perpétue le souvenir de la naissance, le 24 février 1877, de l’écrivain régionaliste Gabriel Nigond, poète et auteur dramatique (1877-1937).

Châteauroux’ main thoroughfare at the end of the 19th century, this road cuts right across the old town, from the Porte Saint-Denis (an old gate which stood where the Rond- Point Roger-Cazala is today) to the “Palan” (where Notre-Dame Church now stands). Beyond the Rue Dauphine, its character changes from commercial to residential, with the shops being replaced by beautiful houses. Several of these are worthy of note. The 16th-century private mansion at no. 108 was the home of Jean Ferrault, the duchy prosecutor, in 1680. The house at no. 114 has the year 1549 carved into the lintel of one of its windows; this was the home of the dramatist Claude Guimond de La Touche (1723-1760), the author of the five-act tragedy Iphigénie en Tauride, which was performed for the king and was a hit at the Comédie Française in 1757. At no. 145, the mansion of the Crublier de Fougères family dates from the 18th century. A little further on, at no. 149, a plaque commemorates the birth, on 24 February 1877, of the regionalist writer, poet and dramatist Gabriel Nigond (1877-1937).

Retour en haut de la page