Concert

Festival DARC - Mes souliers sont rouge

  • Le à

Adresse :
Place Voltaire 36000 Châteauroux

Soirée gratuite.
1e partie : Le Trottoir d'en face

Ce qui nous lie... une biographie

En réveillant de belles endormies, trois puis quatre et de cinq musiciens normands, allaient propulser sur le devant de la scène et placer en tête de play-list chansons et ritournelles issues des traditions orales transmises de la Manche à l'Atlantique depuis deux siècles, au fil des vagues migratoires.

Mes Souliers Sont Rouges avec leur chanson phare éponyme embrasent les villages normands au début des années 90. Le public des villes, des champs et toutes les générations adhèrent instantanément à leur folk oxygénée. Leur sélection régionale 1993 pour les découvertes du Printemps de Bourges consacre pour la première fois un groupe « trad » et augure de leur formidable parcours. Certains organisateurs déjà le prédisent : « ils iront loin ».

Envoyés par la ville de Caen au festival Summer lights de sa jumelle Nashville-Tennessee en 1995, ils remportent un véritable succès d'estime. Ils en reviennent avec l'acronyme MSSR et un accessit pour se développer à l'international.

Enregistré à St Lô et Nashville leur premier album « Tape la Galoche » devient le disque « indé »,le plus rentable de l'hexagone comme en témoigne Luc Genetay (L'Autre Distribution) le plus gros distributeur français indépendant et partenaire historique du groupe.

Adoubés par leurs grands frères québécois de la Bottine Souriante, ils enregistrent « Gaillardises » dans leur fief de Joliette en 1997. En dix ans Mes Souliers Sont rouges écoulent 250.000 disques avec quatre albums auto-produits et deux autres signés : « Cinq » coloré chanson française chez Trema/Sony et « Une heure déjà » un 6e opus flirtant avec la variété chez AZ/Universal.

MSSR donnent aussi et surtout plus d'un millier de concerts. En France, en passant par la mythique salle de l'Olympia qu'ils remplissent, dans les grands festivals de Belgique, Suisse, Québec, ils galvanisent les foules. Qu'ils chantent en français n'empêche pas petits et grands de reprendre en choeur les refrains et d'entrer dans la danse, partout où les tournées les emmènent : Angleterre, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, jusqu'aux U.S.A et en Australie

Un arrêt de 5 ans est loin de les plonger dans les abysses de l'oubli. Les fidèles font des adeptes et se ruent au Zénith de Caen pour le concert « retour aux sources » en 2011 qui bat tous les records d'audience de la salle : 7 000 entrées et des centaines de recalés !

Mes Souliers Sont Rouges en formation pionnière renouent les lacets pour répondre aux sollicitations. Jusqu'en 2016 ils accordent 75 dates pour quelque 120 000 personnes venues partager leur enthousiasme intact.

ullivan, membre fondateur, emblématique tapeur de galoche ne saurait s'arrêter en si bon chemin. Courant 2017 avec Deny Lefrançois équipier de la première heure embarquent trois nouvelles pointures : Simon Leterrier accordéoniste-né de Cherbourg, Jacky Beaucé, du Sud Manche bercé à la musique irlandaise, Eflamm Labeyrie, breton de Nantes, émérite de la guitare Dadgad. Le quintet chaussé à neuf s'applique à polir les pépites des récents collectages de la Loure en Normandie.

.

Retour en haut de la page