Exposition

Ma surface ton support

  • Du , au

Adresse : La ritournelle

Une exposition de peintures et de sculptures d'Alain Doret
que l'on peut découvrir à La ritournelle.

La Ritournelle présente Ma surface ton support une exposition d’Alain Doret.

Cet artiste issu de l’école Nationale d’Art Décoratif développe depuis plusieurs années une démarche picturale qui interroge son appartenance au champ de la peinture figurative et abstraite autant que ses liens avec la sculpture et l’architecture.

Au centre de son travail les « F3D » fonctionnent comme un répertoire de forme qui lui permet d’investir la planéité ou la profondeur illusionniste du tableau ou l’espace architecturale comme le montre le château d’eau qu’il a peint à Issoudun pour une commande publique.

Mais qu’est-ce qu’un « F3D » ?

C’est par l’intermédiaire d’un ami que l’artiste a découvert un document italien sur des joints d’étanchéité représentant de petites formes noires :

« A partir de ce catalogue de pièces mécaniques produites industriellement, Alain Doret va constituer un répertoire qu’il va nommer « F3D ». Cette sensibilité à la forme technique, au graphisme, à l’architecture n’est pas sans lien avec les études qu’il a effectué dans le Génie Civil.

La particularité de ces Formes en 3 Dimensions est qu’elles n’ont pas d’histoires. On peut les comparer à des espaces vides que l’esprit peut pénétrer, elles sont ce que disait Picasso un jeu de l’esprit, c’est-à-dire qu’elles laissent, tant pour le créateur que pour le regardeur, la possibilité de penser une forme, de la voir telle qu’en elle-même mais aussi de créer d’autres liens.

Depuis une vingtaine d’années, les F3D sont devenues un moyen, un outil pouvant fabriquer, créer, utiliser des espaces dans lesquels elles évoluent : objets, sculptures, peintures, installations, dessins, vidéo... Suivant les appropriations respectives, elles questionnent l’ornement, la peinture d’histoire, l’architecture, l’exposition, l’espace public, …

Elles sont des schèmes qui permettent d’interroger le processus de création, la place de la peinture et l’acte de peindre aujourd’hui. »

Alain Doret vit et travaille à Châteauroux et à Limoges.

Depuis 2010, il enseigne à L’école Nationale supérieure d’art de Limoges.

Retour en haut de la page