Vaccination

Centre de vaccination de Châteauroux Belle-Isle et Centre de Soin de suite (SSR) : à la demande de l’Agence régionale de Santé (ARS), les prises de rendez-vous pour la vaccination sont provisoirement suspendues dans le Département de l’Indre. Elles seront rouvertes suivant les recommandations de l’ARS et la régulation des vaccins par l’État. De nouveaux créneaux seront bientôt disponibles ; nous vous tiendrons informés dès que possible.

➡️ Il n’y a pas de changement pour les rendez-vous déjà pris.

Châteauroux, centre vaccinal :

Les prises de rendez-vous sont ouvertes pour les personnes (critères d'âge ci-dessous), et / ou à risque (la liste des personnes à risque est définie* et l'autorisation de vaccination doit être faite par le médecin traitant obligatoirement avant).

Les personnes peuvent de 55 ans et + peuvent se faire vacciner en se rapprochant préalablement de leur médecin traitant.

Depuis le 31 mars :

Vaccination sera ouverte aux personnes âgées de 70 ans et plus.

À partir du 16 avril :

les premiers rendez-vous seront ouverts pour les personnes qui ont entre 60 et 70 ans.

À partir du 15 mai :

La vaccination sera ouverte ”à nos concitoyens qui ont entre 50 et 60 ans”, a déclaré le chef de l’État.

À partir de la mi-juin :

Le Président de la République a annoncé qu’à partir de ce moment-là, l’ensemble des Français de moins de 50 ans” pourront être vaccinés.

Le "Centre de vaccination de Châteauroux - Belle-Isle" est complet pour le moment, il est recommandé de s'inscrire sur le deuxième site de Châteauroux :

Centre de vaccination - 02 36 90 51 90
Inscriptions en ligne : cutt.ly/djIK9Wm.

Rendez-vous obligatoire

La vaccination commence à partir de lundi 18 janvier 2021, salle Barbillat-Touraine, 7 jours sur 7, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Prévoyez 30 minutes (15 minutes entretien médical / vaccination et 15 minutes de surveillance).

*Personnes à risque, il s’agit des patients :

  • atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantés d'organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes ;
  • atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d'infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares);
  • .atteints de trisomie 21.

 

 

Retour en haut de la page