Agrandir l'image d'entête (fenêtre modale)

DeAu

LieuÉcole municipale des Beaux-Arts de Châteauroux Métropole (EMBACM) - Châteauroux

Exposition

Exposition Vivant Résistant - Anaïs Dunn

L’artiste présente, à la suite d’une résidence de trois mois à l’École des Beaux-arts de Châteauroux Métropole (EBACM), son exposition Vivant résistant du mardi 23 janvier au 2 mars 2024 dans la galerie Marcel-Duchamp.

L’artiste présente, à la suite d’une résidence de trois mois à l’École des Beaux-arts de Châteauroux Métropole (EBACM), son exposition Vivant résistant du mardi 23 janvier au 2 mars 2024 dans la galerie Marcel-Duchamp.

Quel est le style de l’artiste ?

Dans ses installations, l’artiste témoigne d’une méthodologie libre et souvent emprunte de protocoles scientifiques. Elle relie souvent ses formes et ses concepts à des préoccupations écologiques contemporaines, combinées à la curiosité pour des phénomènes telluriques et cosmiques.  L’exposition qu’elle présente dans la galerie de l’école fait suite à une résidence de trois mois. Durant cette période Anaïs Dunn a développé sa recherche artistique autour du livre Printemps silencieux (Silent spring) de la biologiste et militante américaine Rachel Carson, publié en 1962.

Cette pionnière de l’écologie est d’une grande inspiration. Elle dénonce les contaminations de l’atmosphère, des sols, des rivières et de l’océan, ainsi que leur impact sur le monde vivant, des plantes aux animaux, jusqu’à nos cellules et notre ADN. Elle raconte ses combats contre les pesticides et participe à leur interdiction aux États-Unis. En écho à ce livre, elle présente l’installation Vivant résistant composée de centaines de microcosmes en porcelaine phosphorescente suspendus dans l’espace.  Cette nuée d’éléments représente les premiers organismes de la chaîne alimentaire. Elle est une ode au vivant, aux organismes vivants microscopiques essentiels. Le côté phosphorescent vient souligner l’invisibilité des pollutions qu’ils subissent, l’installation manifeste le déclin de la biodiversité.