Jardins des Cordeliers

Cinq années pour faire revivre les lieux historiques.

La Ville de Châteauroux a souhaité mener une réflexion globale sur la rénovation des jardins situés autour du couvent des Cordeliers afin d’accentuer la mise en valeur du site. Une étude a été confiée à une équipe de maîtrise d’oeuvre composée de la société Oikos paysagistes et de Laure Marieu architecte du patrimoine qui a conçu l’avant-projet, sous le contrôle de l’architecte des bâtiments de France. Cinq années vont être nécessaires pour réhabiliter ce site remarquable.

Un site au patrimoine remarquable

Un site au patrimoine remarquable - Agrandir l'image, .JPG 334Ko (fenêtre modale)

Le couvent des Cordeliers se situe sur l’ancien tracé des remparts de la ville. Il se situe à la jonction entre la ville haute bâtie et la ville basse constituée d’espaces verts en bord de rivière. Le couvent des Cordeliers est situé sur le territoire de l’air de valorisation du patrimoine (AVAP). Les jardins des terrasses ont été classés en tant que jardin ou espace vert à protéger.

Un site qui a connu différentes campagnes de travaux

Les jardins des Cordeliers ont connu différentes campagnes de travaux depuis 1975, période durant laquelle le site a été profondément remanié pour une première mise en valeur. Ainsi, de 1975 à 1978, suite à la destruction de la caserne de gendarmerie (construite fin XIXe) les terrasses et les jardins ont été recomposés. Le bassin et ses abords situés en contrebas des terrasses ont été créés en 1984. En 2008, un jardin d’inspiration zen situé dans la continuité du bassin, à proximité du lavoir des Religieuses a été créé. En 2014, une rénovation partielle des jardins situés dans les contreforts des Cordeliers a été conduite en privilégiant des plantes de terre de bruyère.

Un diagnostic de l’existant

Le diagnostic réalisé s’appuie sur une analyse patrimoniale, historique et paysagère ainsi que sur une analyse technique des murs, des sols, des accès PMR et des éclairages. Ce diagnostic a conduit à des propositions programmatiques qui ont permis au maître d’ouvrage de se positionner sur le parti pris de restauration du site. L’étude des sols a permis de mettre en avant la nécessité de reprises partielles des allées. Les murs historiques ou plus récents connaissent des désordres : la maçonnerie se défait, les plantes grimpantes envahissent et l’eau s’infiltre.

Plan des travaux - Agrandir l'image, .JPG 553Ko (fenêtre modale)

Un aménagement orchestré sur plusieurs années

Un aménagement orchestré sur plusieurs années - Agrandir l'image, .JPG 363Ko (fenêtre modale)

Ce projet s’inscrit dans une vision globale qui intègre la rénovation des rues du centre historique, la réfection des places Gambetta et Sainte-Hélène, des rues Dorée et Descente des Cordeliers. Les jardins du couvent des Cordeliers se doivent d’être entretenus ; c’est une réel cadre touristique pour l’attractivité de notre territoire.

Les différentes phases :
A. La terrasse haute
B. L’herbularius
C. Le jardin des Religieuses
D. La proue végétale et les remparts
E. L’hortulus
F. Le cloître
G. La terrasse du bassin
H. Le Pomarius
I. Le pré sauvage

Retour en haut de la page